Des sueurs froides

Le hasard du calendrier faisait que les deux équipes franciliennes de la poule 1 du championnat D2 : Noisy et Stella se rencontraient deux fois consécutivement en ce mois de septembre qui voyait la compétition reprendre ses droits après six mois d’interruption en raison de la pandémie de la covid-19.

La semaine dernière, pour le compte de la coupe de France, à Brossolette, les stellistes s’étaient inclinées d’un but 19 à 18, après avoir gâché par maladresse un nombre élevé d’occasions en attaque, ratant notamment 4 pénaltys.

Pour le compte de la première journée de championnat, les joueuses de Rémi SAMSON le nouvel entraineur saint-maurien se déplaçaient à Noisy avec la volonté de prendre leur revanche. Pendant quarante huit minutes nos étoiles ont affiché un visage séduisant, efficaces en attaque et concentrées en défense : menant 11 à 6 après un quart d’heure de jeu, nos stellistes atteignaient la pause avec un avantage de quatre buts : 17 à 13.

Au retour des vestiaires leur emprise sur la rencontre ne se démentait pas, jusqu’à la quarante huitième minute : 26 à 20. Alors que le sort de la rencontre paraissait scellé, les joueuses au maillot à damier bleu et blanc allaient connaitre un temps faible, multipliant les pertes de balles et permettant ainsi aux noiséennes de revenir au score et d’égaliser à la cinquante sixième minute : 26 à 26.

Mais grâce à un dernier but de Marlène GUILLON, la capitaine et ancienne joueuse de Noisy, les saint-mauriennes remportaient cette rencontre d’un petit but : 29 à 28, après avoir donné des sueurs froides à leur supporters.

Samedi prochain 26 septembre notre équipe accueille les bretonnes de Saint-Grégoire Rennes à 20 heures 30 à Brossolette avec la volonté de confirmer le succès initial en s’évitant cette fois d’inutiles frayeurs.