Les rencontres du 11 décembre 2021 des équipes en championnat de France

Il est des évènements qui font passer la compétition sportive au second plan. L’incident dont ont été victimes nos séniors masculins aurait pu tourner au drame. En effet, le moteur de l’autocar transportant notre équipe a pris feu sur l’autoroute en fin d’après-midi à une cinquantaine de kilomètres de Longwy, lieu de la rencontre. Heureusement plus de peur que de mal, notre délégation a pu quitter le véhicule, certes précipitamment mais sans dommages. Nos stellistes s’en tirent avec une grosse frayeur. Nos filles de moins de 17 ans n’ont pas vécu une telle péripétie et terminent leur parcours de première phase par une large victoire.

Moins de 17 féminines : Brie-Comte-Robert 19 – Stella 31

Dernière de la poule, les seines-et-marnaises de Brie-Comte-Robert ont offert une résistance pendant la première période, avant d’être dépassées par le rythme imposé en seconde mi-temps par nos jeunes étoiles. Les joueuses locales, évoluant vraisemblablement en surrégime, réussissaient à faire jeu égal pendant trente minutes pour regagner les vestiaires sur un score de parité : 14 à 14. Mais les briardes allaient payer au prix fort cette débauche d’efforts, incapables d’empêcher les protégées de Thomas DEODATI de leur infliger une large défaite : 31 à 19. La victoire repose sur un secteur défensif particulièrement performant en seconde période, contrairement à la semaine précédente, nos stellistes n’encaissant que cinq buts. Félicitations à notre relève qui termine à la seconde place de sa poule avec 8 victoires et 2 défaites. Cette équipe peut envisager la suite de la compétition avec sérénité.

Séniors 1 masculins – nationale3 : P2H 41 – Stella 27

Compte tenu des circonstances, Zachary MESSAOUDI et ses coéquipiers auraient été en droit de demander le report de la rencontre. Ils ont choisi néanmoins de disputer ce match. La large défaite subie : 41 à 27 s’explique en partie par la qualité de l’équipe locale, mais surtout par le stress subi lors de l’incendie de l’autocar, la longue attente dans le froid d’un véhicule de remplacement, l’arrivée plus que tardive au gymnase et un échauffement réduit à sa plus courte expression. Avouez que cela fait beaucoup ! Les joueurs de Florent FORNE ont résisté dix huit minutes : neuf à neuf, avant d’être distancés de quatre buts à la pause :18 à 14. En seconde période, ils ont payé cash les pots (d’échappement) cassés. Au final une lourde défaite, mais nos joueurs sont sortis sains et sauf de l’autocar en feu et c’est bien l’essentiel.