Stella / VGA 31 – Octeville 20 : L’hiver au chaud

Pour la seconde rencontre de la phase retour les joueuses au maillot à damier bleu et blanc accueillaient Octeville. Après un début de saison en fanfare, les normandes marquent le pas depuis plusieurs semaines, alors que les protégées d’Angélique SPINCER se présentaient avec la volonté de poursuivre leur marche en avant après la victoire remportée samedi dernier sur les terres alsaciennes d’Achenheim – Tructersheim. Seule ombre au tableau, les blessures à un genou de Kim ANDRETTI et Camille TOURIGNY, indisponibles jusqu’à la fin de saison. Après un début de rencontre relativement équilibré : 5 à 3 pour les saint-mauriennes à la dixième minute, nos joueuses s’appuyant sur une défense hermétique et un jeu d’attaque efficace infligeaient un 6 à 0 en six minutes pour mener 11 à 3 à la 16ème minute et atteindre la pause avec une avance confortable : 18 à 9.

La supériorité stelliste continuait de se manifester en seconde période : 21 à 10 à la quarantième minute, 27 à 18 à la cinquantième et un score final de 31 à 20. Dans une équipe séduisante, accordons une mention particulière à nos deux gardiennes : Gaëlle FELIX-THEODOSE et Noura BEN SLAMA respectivement 12 et 10 arrêts, à notre capitaine Marlène GUILLON 6 buts, au four et au moulin, à Diane NGUEKWIAN YIMGA 6 buts également qui, après un début de saison en demi-teinte retrouve son punch et son efficacité de l’an dernier et à la jeune ailière gauchère Luna MARIN 3 buts à qui incombe la charge de suppléer l’absence de Camille TOURIGNY. Même si comme dit la sagesse populaire « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué », ce succès remporté à l’occasion de dernier match de championnat avant la trêve (la compétition reprendra le 4 janvier prochain) rapproche encore un peu plus notre équipe des « play offs ». Nos joueuses peuvent se préparer à passer l’hiver au chaud.

Samedi prochain 16 novembre, place aux 1/16ème de finales de la coupe de France. La Stella / VGA reçoit à 19 heures 15 à Brossolette Achenheim – Tructersheim, pour un duel estampillé division 2.

Victorieuses en championnat à l’aller comme au retour, nos joueuses ne peuvent que viser la passe de trois.